Prénom

Baisse continue en 2021 des prénoms arabo-musulmans en France [étude]

Publié

le

Pour la deuxième année consécutive, le site Islam de France étudie les statistique de l’Insee sur les prénoms pour déterminer l’évolution des prénoms arabo-musulmans en France durant 2021.

On observe ainsi que la tendance baissière des prénoms musulmans se poursuit pour la 5ième année consécutive, avec une baisse de 0,50 % en 2021 par rapport à 2020, contrairement aux prévision de Jérôme Fourquet.

Lisez notre article : Les hypothèses erronées de l’étude de Jérôme Fourquet sur les prénoms arabo-musulmans

Cette tendance baissière de porteurs de prénoms arabo-musulmans parmi les nouveau-nés, s’observe partout sur le territoire national et renseigne que nous sommes en présence d’un phénomène structurant, dont les effets se font sentir dans toutes les régions françaises.

11,43 % des nouveau-nés ont reçu un prénom arabo-musulman en 2021

Les statistiques de l’Insee confrontées à notre liste de prénoms musulmans (arabes, islamiques, perses et turques) font état d’une baisse de 0,5% par rapport à 2020, ils ne représentent aujourd’hui (en 2021), que 11,43% des prénoms attribués en France, contre 11,74% en 2020.

En effet, ce sont 83 326 prénoms arabo-musulmans qui ont été attribués parmi les 728 588 prénoms recensés par l’Insee en 2021.

Cette tendance baissière affecte également les prénoms dits « français », qui passent de 21,7% en 2020 à 21% en 2021. C’est les prénoms  « étrangers », qui dominent toujours les choix des français avec 67,53% du total des prénoms attribués en 2021 contre 66,54% du total des prénoms attribués en 2020.

Une dynamique baissière depuis 2017

L’analyse des données fait apparaître une baisse constante de l’attribution de prénoms musulmans sur les cinq dernières années : 12,11% en 2017,  12,04% en 2018, 11,96% en 2019, 11,74% pour 2020 et enfin 11,43% pour 2021. En cinq ans, nous passons de 90 321 prénoms arabo-musulmans attribués en 2017 à 83 326 prénoms en 2021, soit une baisse de 7,7% sur 5 années.

Le prénom Mohamed indétrônable

Le prénom du Prophète de l’Islam est toujours en tête du podium avec 3 538 nouveau-nés portant ce prénom (ou ses variantes). Il est arrivé premier dans 39 départements , deuxième dans 9 autres et 3ième dans 11 départements (Ardèche, Aube …). Pour plus de détail consulter notre article Top 10 des prénoms arabes par département (2021).

On trouve cette année dans le top 10 les prénoms de prophètes (Ibrahim, Imran et Ilyes) ou de compagnons du Prophète (Ali et Anas). Amir et Kais continuent leur progression, contrairement à Yanis qui perd en popularité (4 171 en 2017, contre 1 175 en 2021).

Cliquez sur l’image pour accéder à l’outil de statistique

Top 10 des prénoms de garçons arabo musulman

  1. MOHAMED
  2. AMIR
  3. IBRAHIM
  4. IMRAN
  5. YANIS
  6. KAÏS
  7. NAÏM
  8. ALI
  9. ILYES
  10. ANAS

Top 10 des prénoms de filles d’origine musulmane

NOUR continue sa progression (+5%), une progression qui a commencé en 1997. ASSIA reste sur le podium même si le prénom est de moins en moins donné depuis l’année 2013.

Fatima, Aicha et Lila (des prénoms classiques) restent dans le top 10 cette année, mais visiblement pas pour longtemps.

Cliquez sur l’image pour accéder à l’outil de statistique
  1. NOUR
  2. ASSIA
  3. LILA
  4. NORA
  5. AÏCHA
  6. MARYAM
  7. MANEL
  8. AMIRA
  9. FATIMA
  10. EMNA

Evolution des prénoms arabes par département

En 2021, sur les 95 départements étudiés, 25 départements (26 en 2020) ont un ratio de prénoms à consonance arabo-musulmane supérieure à 10%, 48 départements (36 en 2020) ont un ratio de moins de 5% et les 22 restants oscillent entre 5 et 10%. La baisse nationale se voit aussi au niveau de 64 départements.

Le département ayant le plus grand nombre de prénoms à consonance arabo-musulmane est la Seine-Saint-Denis, avec 28,07% de prénoms arabo-musulmans en 2021 (contre 28,27% en 2020) , suivi du Val d’Oise et le Val de Marne. Cinq départements n’ont enregistré aucun nouveau-né portant un prénom à consonance arabo-musulmane, les Hautes-Alpes, l’Ariège, la Creuse, la Haute-Loire et la Meuse.

Les départements avec le plus fort ratio (>15%) sont les départements d’Ile de France, et le Rhône.

Département2021 (%)2020 (%)Evolution
1Ain7,798,23-0,44
2Aisne4,054,74-0,69
3Allier2,491,830,66
4Alpes-de-Haute-Provence2,981,011,97
5Hautes-Alpes00,52-0,52
6Alpes-Maritimes10,911,55-0,65
7Ardèche3,132,80,33
8Ardennes2,052,46-0,41
9Ariège01,97-1,97
10Aube6,896,330,56
11Aude6,24,661,54
12Aveyron1,161,120,04
13Bouches-du-Rhône13,9114,66-0,75
14Calvados3,213,26-0,05
15Cantal0,560,57-0,01
16Charente2,583,59-1,01
17Charente-Maritime1,662,23-0,57
18Cher3,072,480,59
19Corrèze1,252,14-0,89
20Corse5,125,79-0,67
21Côte-d’or5,136,11-0,98
22Côtes-d’armor1,851,770,08
23Creuse000
24Dordogne1,082,26-1,18
25Doubs5,45,91-0,51
26Drôme8,888,130,75
27Eure4,354,94-0,59
28Eure-et-Loir10,610,71-0,11
29Finistère2,262,10,16
30Gard13,2813,72-0,44
31Haute-Garonne10,1810,9-0,72
32Gers1,750,820,93
33Gironde6,536,72-0,19
34Hérault11,9713,14-1,17
35Ile-et-Vilaine4,364,64-0,28
36Indre1,692,77-1,08
37Indre-et-Loire5,966,8-0,84
38Isère10,3310,67-0,34
39Jura2,041,190,85
40Landes0,761,69-0,93
41Loir-et-Cher5,855,830,02
42Loire12,2111,510,7
43Haute-Loire000
44Loire-Atlantique6,266,33-0,07
45Loiret12,0512,93-0,88
46Lot0,9800,98
47Lot-et-Garonne6,437,75-1,32
48Lozère2,734,26-1,53
49Maine-et-Loire4,44,350,05
50Manche0,720,98-0,26
51Marne5,386,12-0,74
52Haute-Marne1,151,090,06
53Mayenne2,53,61-1,11
54Meurthe-et-Moselle7,167,36-0,2
55Meuse000
56Morbihan2,022,26-0,24
57Moselle11,1411,050,09
58Nièvre1,2501,25
59Nord11,8412,18-0,34
60Oise11,2111,23-0,02
61Orne1,630,940,69
62Pas-de-Calais3,443,290,15
63Puy-de-Dôme5,135,92-0,79
64Pyrénées-Atlantiques2,122,66-0,54
65Hautes-Pyrénées0,740,730,01
66Pyrénées-Orientales6,637,86-1,23
67Bas-Rhin1111,29-0,29
68Haut-Rhin11,9112,96-1,05
69Rhône15,5315,78-0,25
70Haute-Saône1,331,43-0,1
71Saône-et-Loire6,846,630,21
72Sarthe4,643,970,67
73Savoie4,654,620,03
74Haute-Savoie8,379,09-0,72
75Paris10,8511,27-0,42
76Seine-Maritime8,738,640,09
77Seine-et-Marne11,2710,70,57
78Yvelines14,9715,26-0,29
79Deux-Sèvres0,570,20,37
80Somme3,543,95-0,41
81Tarn3,464,32-0,86
82Tarn-et-Garonne6,147,86-1,72
83Var8,729,36-0,64
84Vaucluse14,1116-1,89
85Vendée1,281,110,17
86Vienne2,963,77-0,81
87Haute-Vienne4,815,05-0,24
88Vosges1,181,73-0,55
89Yonne7,096,220,87
90Territoire de Belfort13,9215,59-1,67
91Essonne15,6516,74-1,09
92Hauts-de-Seine14,3614,94-0,58
93Seine-Saint-Denis28,0728,27-0,2
94Val-de-Marne17,1717,61-0,44
95Val-d’oise19,9620,22-0,26
Evolution des prénoms musulmans par département

Une peur de l’extrême droite ?

L’année 2021 a été marquée par la montée de l’extrême droite avec la candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle. Ce dernier n’a pas hésité à instrumentaliser la polémique ayant accompagnée la question des prénoms, pour affirmer à tort que la hausse du nombre porteurs de prénoms arabo-musulmans parmi les nouveau-nés constituait un indicateur fiable du faible degré d’assimilation des populations immigrées.

Cependant, l’étude de la prévalence des types de prénoms chez les nouveau-nés depuis 2017 à 2021, permet de confirmer la trajectoire baissière de cet indicateur, qui s’inscrit dans la durée et touche de plus en plus les départements historiquement réceptacles de la migration arabo-musulmane.  

On notera ainsi qu’en 2021 pas moins de 63 départements affichaient un taux de prénoms arabo-musulmans parmi les nouveau-nés en recul en comparaison à celui observé en 2020.

Ce sont également cinq (5) départements seulement (Rhône, l’Essonne, le Val-de-Marne, le Val-D’oise et la Seine-Saint-Denis) qui dépassent le taux de15% de prénoms musulmans, en recul par rapport à 2020, où sept (7) départements affichaient un taux de 15% et plus de prénoms musulmans.   

Source et méthodes

La présente étude sur l’évolution des prénoms arabo-musulmans en France, vise à décrire et analyser les trajectoires et évolutions des choix des prénoms donnés aux nouveau-nés en France, en 2021. Elle se base sur les données publiées par l’Insee et des listes de prénoms d’Islam de France.

Pour rappel, l’Insee ne comptabilise pas les prénoms donnés moins de 3 fois sur l’année (c’est valable sur le national et au niveau d’un département).

Pour les définitions des prénoms français, arabo-musulmans et étrangers merci de revenir à notre première étude sur les prénoms.

[cc] Heure de prière , dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.